Yves Jégo

Les questions liées au mariage et à l’adoption pour les homos vont-elles créer des lignes de fracture visibles au sein de la droite, à moins d’un an de l’élection présidentielle? Autrement dit, vont-elles devenir des enjeux de campagne? On serait tenté de répondre oui, si l’on prend pour nouvel exemple les propos d’Yves Jégo, vice-président du Parti radical, aujourd’hui dans les colonnes du Parisien, après notamment le soutien d’André Rossinot, maire de Nancy, à la Marche des Fiertés, il y a quelques semaines.

«ÉGALITE EN FAVEUR DES COUPLES HOMOSEXUELS»
À la veille du congrès du Parti radical qui se tient ce week-end à Paris et alors que la question de quitter ou non le giron de l’UMP pour créer une «confédération des centres» agite le parti de Jean-Louis Borloo et ses alliés, l’ancien secrétaire d’État à l’Outre-mer, favorable à l’autonomie par rapport au parti présidentiel et à une «droite modérée et moderne», fustige la «lepénisation des esprits» et annonce que le projet du Parti radical pour 2012 contiendra des propositions de travail sur «l’égalité en faveur des couples homosexuels». «Le Parti radical est très attaché à la laïcité et considère que les règles morales du mariage religieux ne doivent pas s’imposer au mariage civil, explique-t-il. Le pacs a été une première étape, il faut aujourd’hui prendre en compte la question du mariage des couples homosexuels.»

FAVORABLE À L’ADOPTION
Concernant l’adoption, la position du député de Seine-et-Marne est encore plus claire. À la question «Êtes-vous aussi favorable à l’adoption?», il répond «Oui». Et d’ajouter: «Un retour d’expérience des nombreux pays qui l’ont permise montre que les enfants ne vivent pas moins bien dans un couple homosexuel que dans un couple mixte».

Pendant ce temps-là, Nicolas Sarkozy recevra à l’Élysée le 24 mai prochain la Droite populaire, un collectif regroupant une quarantaine d’élu-e-s de l’aile droite de l’UMP et qui compte notamment parmi ses rangs Christian Vanneste, pour n’en citer qu’un. Leurs positions concernant le mariage et l’adoption sont à l’exact opposé de ce qui semble se dessiner au centre et ils ont annoncé qu’ils comptaient bien peser sur le programme de la droite pour 2012 s’agissant des questions de société. La campagne a bel et bien commencé.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.