Un an à photographier des gay prides dans le monde entier. Quinze rassemblements au total, de Taiwan à Jérusalem en passant par Manille, Sydney, Vilnius, Minsk, Moscou, Athènes, Londres ou Varsovie. C’est le principe du projet Walk With Pride (« Marcher avec fierté »), réalisé par le photographe américain Charles « Chad » Meacham et sa compagne Sarah Baxter, qui a cordonné le projet et tenu le journal de bord sur un blog. Vous avez d’ailleurs déjà pu voir sur Yagg l’une des photos de Chad, prise à la Slavic Pride, à Minsk.

En partenariat avec le Comité Idaho, Walk With Pride est devenu une exposition itinérante, dont le vernissage a eu lieu mercredi au Parlement européen, à Strasbourg, et qui passera par une grosse vingtaine de villes de par le monde, portée par les associations et les militant-e-s de ces villes. Bizarrement, à part à Strasbourg, aucune présentation de l’exposition n’est prévue en France pour l’instant. Elle sera en revanche visible à Liège et à Bruxelles.

« ÉNORME ÉLAN DE SOLIDARITÉ »
« L’idée de cette initiative globale est née le soir de la Pride de Moscou l’année passée, raconte Nikolai Alekseev, organisateur de la gay pride de Moscou et vice-président du Comité Idaho. Chad avait été d’une grande aide pour nous comme il l’avait été avec d’autres militants ailleurs et nous nous sommes dit que son travail se devait d’être montré et de ne pas rester confidentiel. C’est tout autant un hommage à son travail passionné qu’à celui des militants qu’il a photographiés. On a utilisé nos contacts pour coordonner une exposition simultanée dans un maximum de villes. Tout cela repose sur un énorme élan de solidarité où chacun a participé avec ses moyens. L’idée d’organiser cet événement autour de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie était évidente. »

Tous ceux qui ont travaillé avec Chad Meacham soulignent son professionnalisme, sa gentillesse et le respect dont il fait preuve à l’égard des autres. Cela se voit dans ses photos, qui racontent l’événement par celles et ceux qui le font ou ceux qui s’y opposent. Et c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles un véritable réseau de solidarité militante a pu se mettre en place pour faire voyager l’exposition, à peu de frais, chacun-e apportant ses moyens et ses compétences (un lieu, le tirage des photos, la coordination, etc.).

Découvrez ci-dessous une sélection des photos de l’exposition Walk With Pride, commentées par Chad Meacham (cliquer sur les images pour les agrandir et voir les légendes):

[Gallery not found]

L’intégralité de l’exposition est en ligne sur le site de l’Idaho.

Un reportage d’EuroparlTV sur le vernissage:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Non à l’homophobie

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.