La course contre l’Anti-Homosexuality Bill se poursuit, et les pétitions, qui ont rassemblé 2 millions de signatures (500000 pour celle d’AllOut et 1,5 million pour celle d’Avaaz), ont été remises au Parlement ougandais.

« C’est cette pression internationale qui avait poussé le président ougandais Museveni à faire marche arrière sur ce même projet de loi l’année dernière, indique Guillaume Bonnet, chargé de campagne pour AllOut. Il nous reste peu de temps pour agir et nous demandons à tous de prendre quelques minutes pour appeler – littéralement – la France à condamner cette loi haineuse qui viole les conventions internationales sur les droits humains et la Constitution ougandaise. »

« Le ministre des Affaires étrangères britannique [William Hague, à gauche sur la photo] et celui de l’Australie [Kevin Rudd] viennent de montrer l’exemple en prenant une position forte contre la loi: nous n’avons encore rien entendu de la part d’Alain Juppé », remarque-t-il.

Photo M. Frey / MAEE

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.