L’association italienne des parents gays et lesbiens Famiglie Arcobaleno (familles arc-en-ciel) a publié début avril une petite vidéo d’enfants de familles homoparentales, des enfants souriant-e-s, timides, impressionné-e-s par la caméra, sérieux/ses, rigolard-e-s. Des enfants, quoi. Qui parlent de leur famille, de celles et ceux qui la composent. Pas besoin de parler italien pour comprendre le message…

Trois questions à Giuseppina La Delfa, présidente de Famiglie Arcobaleno.

Pouvez-vous présenter l’association en quelques mots? 300 familles, 200 enfants, environ 600 membres. Famiglie Arcobaleno existe depuis 2005 et a pour objectif l’intégration sociales de nos familles et l’inscription dans la loi des liens familiaux entre parents non biologiques et leurs enfants né-e-s grâce à l’AMP. Nous soutenons la parentalité homo sous toutes ses formes, et le désir d’enfants. Nous travaillons sur la visibilité comme arme d’intégration et la formation des enseignants à l’accueil de nos enfants.

Pourquoi cette vidéo? Parce que nous en avons assez d’entendre « les pauvres gosses », « parents irresponsables, égoïstes qui mettent au monde des enfants qui seront forcément malheureux parce qu’ils ont besoin d’un père et d’une mère », etc. Parce qu’on parle toujours des « pauvres enfants malheureux » mais qu’on ne les voit jamais, nous avons décidé de montrer que ce sont des gamin-e-s comme les autres, pas plus tristes que d’autres, plutôt éveillé-e-s et mignon-ne-s comme tout.

Comment s’est passé le tournage? Très facilement, nous étions à l’un de nos week-ends bi-annuels, l’un de nos membres, Marco Puccioni, est cinéaste [il a notamment réalisé Riparo, ndlr], il a eu cette idée toute simple de demander aux plus grand-e-s de se présenter, dire comment était faite leur famille et ce qu’ils/elles aimaient faire avec leur famille.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.