Alors que la pétition lancée par AllOut a dépassé les 300000 signatures, dont celles de célébrités comme Jake Shears, Adam Lambert ou Alyssa Milano (pour signer, c’est ici), les militant-e-s ougandais-e-s s’inquiètent des prochaines 24 heures. La deuxième lecture de la proposition de loi de David Bahati, l’Anti-Homosexuality Bill, est en effet prévue demain, mercredi 11 mai. Le vote définitif pourrait avoir lieu d’ici demain soir,.

Un porte-parole du Parlement a néanmoins affirmé à la BBC qu’il était peu probable que les députés se prononcent avant la fin de la session parlementaire, qui coïncidera avec la fin de cette semaine. Le nouveau Parlement, élu en février, entrera en fonction la semaine prochaine.

Dans un communiqué, la Civil Society Coalition on Human Rights & Constitutional Law, qui réunit 31 organisations, dénonce l’utilisation de la question de l’homosexualité pour détourner les regards des problèmes que connaît actuellement le pays. Depuis plusieurs semaines, des manifestations ont lieu, notamment pour dénoncer la hausse des prix des produits de première nécessité. Les forces de l’ordre ont répondu de façon très virulente, et plus de 700 personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation nationale le 29 avril. Les associations s’inquiètent des violations des droits humains, parmi lesquelles l’agression au gaz lacrymogène du chef de l’opposition, le Colonel Kizza Besigye.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur J’aime l’info!