La Cour Suprême du Brésil a reconnu l’union civile pour les couples de même sexe le 5 mai, rapporte l’agence Associated Press. Le vote des juges a été unanime. Les couples gays et les couples lesbiens bénéficieront désormais des mêmes droits que les couples hétérosexuels en matière de retraite, de pension et d’assurance. En revanche, contrairement à son voisin argentin, le pays dirigé par Dilma Rousseff n’autorise toujours pas l’accès au mariage et à l’adoption.

Cela constitue malgré tout une avancée historique dans ce pays très catholique où les violences à l’encontre des gays, des lesbiennes et des transgenre sont encore très nombreuses.