Quand l’actrice du film culte Showgirls est arrivée dans les locaux du magazine LGBT américain Out, une employée hétéro n’a pas compris le degré d’excitation extrême qui s’est emparé de la plupart de ses collègues gay. Le journaliste Noah Michelson lui a expliqué: « Pour nous, c’est comme si elle était de sang royal ». En effet, si le film de Paul Verhoeven a longtemps été appelé le « pire film de l’histoire du cinéma », il a connu une renaissance spectaculaire grâce à un facteur « camp » (la fascination des gays pour la valeur humoristique de la vulgarité), avec des projections spéciales organisées dans les quartiers gays du monde entier (pour comprendre, lire notre critique dithyrambique en 10 points indiscutables).

Elizabeth Berkley, que certains connaissent plus pour son rôle dans Sauvé par le gong, mais peut-être aussi grâce à quelques épisodes de The L Word, est aujourd’hui l’auteure du livre Ask Elizabeth, basé sur son expérience de conférencière dans les lycées, où elle parle d’estime de soi aux adolescentes… un sujet qu’elle ne connaît que trop bien après le déluge d’insultes qu’elle a reçu à la sortie du film.

Le succès du film aujourd’hui l’émeut aux larmes: « Je me sens vraiment appréciée par mes fans gays, et ça me touche beaucoup ». Elle explique même que si vous la croisez dans la rue, elle est parfaitement d’accord pour faire une photo en posant avec les célèbres « Goddess Hands« . Preum’s!

L’interview retranscrit au complet sur Out.com

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo:

Traduction de la vidéo (à partir de 1:35):

« Je n’ai pas peur de leur parler de l’époque où Showgirls est sorti et je dis aux jeunes filles que je sais ce que c’est que d’être moquée, humiliée, rejetée… J’avais 21 ans, et j’ai dû traverser une période où je me suis fait démonter par le pays entier. J’aurais pu tout abandonner. Beaucoup de gens m’y encourageaient. Je peux donc leur prouver qu’on peut traverser quelque chose comme ça, et en ressortir avec grâce, retrouver son estime de soi, et une force qu’on ne peut pas imaginer. »

« La raison pour laquelle les gays aiment tant Showgirls, c’est une bonne question! Je suis tellement contente que ce soit le cas. Je me sens vraiment appréciée par mes fans gays… et ça me touche beaucoup. Alors quand ils viennent me voir, et me sortent une phrase du film comme « je te ferai les ongles un jour chérie » ou « je ne comprends pas, elle est juste tombée toute seule »… j’adore ça, ça me fait plaisir, parce que c’était écrit pour être drôle, et c’est camp. Je suis heureuse que le film soit enfin apprécié. Beaucoup de films qui se sont fait critiquer violemment meurent sur une étagère, et on n’en entend plus jamais parler. Wow! Pas celui-ci! C’est un des 10 films les plus rentables pour la MGM de tous les temps!

« Même si j’aurais aimé être soutenue à l’époque, le fait que les fans gays aiment autant ce film aujourd’hui, ça rattrape. Leur soutien et leur amour justifie ma démarche. Alors je suis toujours d’accord pour poser pour une photo! Ça m’apporte beaucoup de joie. Surtout que c’est quelque chose qui a été si douloureux, et qui donne du sens à ma vie aujourd’hui, parce que je m’en sers pour aider les filles à trouver en elles-même les armes de défense pour s’en sortir, et qu’au passage elles se révèlent. »

 


Soutenez votre média LGBT indépendant sur J’aime l’info!