Aujourd’hui, à Turin, avait lieu la présentation du premier livre blanc des pratiques LGBT locales. Résultat d’une étude universitaire européenne, rassemblant des chercheurs des universités de Turin, Cologne, Barcelone et Budapest et co-financée par l’Union européenne, l’étude présente les meilleures politiques locales LGBT dans 24 grandes villes d’Europe, sélectionnées pour leurs bonnes pratiques.

Le projet, intitulé AHEAD (Against Homophobia European Local Administration Devices), vise d’abord à recenser les meilleures politiques locales contre l’homophobie. Elle a également pour objectif d’évaluer la faisabilité d’un réseau LGBT européen et de refléter les différences des comportements en se fondant sur les expériences politiques locales.

PARIS, CAPITALE EUROPÉENNE LA PLUS LGBT-FRIENDLY?
Parmi 36 bonnes pratiques sélectionnées, divisées en 11 catégories (reconnaissance, information, famille, éducation, sport, loisirs, trans’, crimes homophobes…), Paris s’avère être l’une des villes les plus citées en exemple, devant Berlin, Amsterdam, Londres, Stockholm, Rome ou Bruxelles. Quand la plupart de ces grandes capitales européennes ne sont citées qu’une seule fois, Paris, Vienne Turin et Barcelone, toutes quatre dirigées par des maires de gauche, sont des exemples récurrents de la mise en place de politiques LGBT innovantes, visibles et pérennes. Trois actions parisiennes ont été évoquées, notamment l’investissement de la municipalité dans la lutte contre le VIH, en particulier en matière de prévention, son soutien au centre LGBT, ainsi qu’au plan LGBT gratuit « Skopik » de Paris. Paris peut donc être considérée comme la capitale européenne la plus active et la plus soucieuse des questions LGBT.

Deux autres villes françaises servent également d’exemples, avec d’une part Montpellier pour son investissement dans l’égalité des droits, sur la question du mariage particulièrement, et d’autre part Lyon, pour son Centre de ressources sur le Genre, le point g.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.