L’événement musical annuel le plus prisé de la communauté fait parler de lui. La ville allemande de Dusseldorf a en effet publié un petit guide touristique, histoire d’orienter les quelques milliers de fans de l’Eurovision présent-e-s vers les activités proposées par la municipalité, le tout complété d’une rubrique sur les commerces, l’hébergement, les restaurants, et autres clubs. Ce guide est malencontreusement criblé de fautes de typographie, qui n’ont apparemment pas été relevées par les traducteurs. Dans ce guide initialement écrit en allemand, les erreurs de la version originale font de la version anglaise une petite perle qui devrait être distribuée dans les collèges et les lycées du monde entier comme outil de prévention aux traducteurs en ligne.

Le « jour d’action scolaire », prévu pour sensibiliser les plus jeunes à la musique, est devenu « le jour d’action gay », à cause d’un malheureux petit -w- qui a été ajouté par mégarde dans la version allemande. « Schule » (école) est donc devenue « Schwule » (gay), d’où le superbe « Gay’s Day of Action » dans sa traduction anglaise.

FEUTRES ET STICKERS
L’office du tourisme de Düsseldorf, qui a édité la brochure, estime qu’il ne reste pas assez de temps pour le réimprimer. Suivant l’une des idées qui ont fait la réputation de Valérie Damidot, 100000 autocollants correcteurs seront donc collés sur les guides, et le « Wielcome to Düsseldorf », que l’on retrouve sur la version anglaise (cherchez l’erreur), sera corrigé par les organisateurs à l’aide de feutres, et de beaucoup de patience.

Le tabloïd allemand Bild a recensé 150 erreurs en tout, et la presse nationale n’a pas hésité à faire largement tourner l’info. Avec 32 pays participants, c’est une bourde qui nous fait sourire parce qu’on pardonne tout à l’Eurovision, mais une bourde quand même qui écorche un peu la réputation de la région d’accueil.

Via Spiegel Online International

Soutenez votre média LGBT indépendant sur J’aime l’info!