Alors qu’on ne sait toujours pas si la gay pride prévue à Moscou le 28 mai prochain a réellement été autorisée par la mairie (lire La gay pride de Moscou autorisée par la mairie?), un sondage révèle que 33% des Russes ont entendu parler des tentatives d’organiser un tel rassemblement à Moscou. Le chiffre monte à 56% lorsque la question est posée aux seuls Moscovites.

Les jeunes sont plus nombreux à avoir connaissance de ces tentatives (39% chez les 18-30 ans contre 25% chez les plus de 60 ans). La proportion varie également selon le niveau d’éducation (plus les répondants sont allés loindans leurs études, plus ils sont informés) et la taille de la ville (les habitants des grandes villes sont plus nombreux à avoir entendu parler de la gay pride de Moscou que ceux qui vivent dans des villages).

« Nous n’avons pas lancé le projet de gay pride de Moscou pour défiler dans les rues mais pour attirer l’attention sur les questions auxquelles est confrontée la communauté LGBT et le manque de liberté de rassemblement en fait partie, a commenté Nikolai Alekseev, président de l’association GayRussia, qui a commandé ce sondage. La publicité créée par la Pride de Moscou nous a permis d’obtenir la levée de l’interdiction faite aux HSH de donner leur sang et de lancer la campagne pour le mariage des couples de même sexe. Dans l’ensemble, ce sondage montre que cette campagne de visibilité porte ses fruits. Le lobbying discret auprès du gouvernement russe n’a donné aucun résultat et a peu de chances d’en donner. Les politiques russes ne comprennent que la confrontation et si la Pride est autorisée le mois prochain, ce sera uniquement grâce à notre long combat contre la Russie devant la Cour européenne des droits de l’Homme. »

L’enquête a été réalisée par la Public Opinion Foundation (FOM), un institut de sondage russe, du 20 au 24 avril auprès d’un échantillon représentatif de 1500 personnes réparties dans 44 régions de la Fédération de Russie et une centaine de villes. La marge d’erreur est estimée à 3,6%.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.