Alex Beaupain, trois ans après ses 33 tours, est l’auteur d’un nouvel album de chansons d’amour. S’il ne sait faire que ça, il le fait avec un talent qui nous ferait presque oublier qu’il n’a pas inventé le genre. Pourquoi battait mon cœur est un disque bien plus pop, les mélodies sont catchy, les textes affûtés, et son discours s’est un peu décentré de son intimité.

Dans la cour verdoyante de l’hôtel Arvor, au cœur du IXe arrondissement de Paris, pas loin de la rue des Martyrs, Alex Beaupain boit de l’eau et fume des clopes sur une chaise en fer verte depuis le début de l’après-midi. On aurait presque préféré qu’il ait manqué de professionnalisme et attaqué le jaja à l’heure de la sieste, peut être nous aurait-il fait sa reprise de Comme un ouragan de Stéphanie de Monaco (pourtant, on a insisté).

VERVE
Néanmoins, c’est avec un sourire bienveillant qu’il nous accueille. Sa verve est à la hauteur de ses chansons, intelligente et posée. S’il a fait Sciences Po pour être à Paris, on sent qu’il a assimilé quelques bases dans la construction du discours. Peut-être que Daho, Souchon, Gainsbourg ou Brel n’y sont pas non plus pour rien. Quoiqu’il en soit, Alex Beaupain sait parler de tout, et c’est très appréciable.

Alex Beaupain sera en concert le 23 mai prochain, à La Cigale, à Paris.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.