Dans un communiqué de presse diffusé tard hier soir à l’issue d’une réunion de sa commission politique, l’Inter-LGBT, organisatrice de la Marche des fiertés LGBT de Paris, annonce qu’elle « fait le choix de ne pas utiliser davantage » l’affiche de l’édition 2011, dont le visuel – un coq blanc flanqué d’un boa rose — a suscité une vague de critiques depuis une dizaine de jours, notamment sur Facebook et de la part d’associations comme Le Refuge demandant son retrait.

Rappelons que cette affiche, dévoilée lors d’un tea-dance de l’Inter-LGBT au Tango le 10 avril dernier, réalisée bénévolement par des graphistes free lance, n’était pas encore imprimée et que sa diffusion prévue était limitée, comme chaque année, à environ 200-300 exemplaires.

« PASSER À AUTRE CHOSE »
Dans ce même communiqué, l’Inter-LGBT « dénonce les différents procès contradictoires intentés contre ce visuel, qui n’est ni un hommage nationaliste rendu à l’extrême-droite, ni une profession de foi machiste et misogyne, ni une réduction du mouvement LGBT aux pires clichés homophobes ». « Cette affiche, nous ne la renions pas, nous l’assumons », explique à Yagg Nicolas Gougain, le porte-parole de l’Inter-LGBT. Elle a rempli son rôle: attirer l’attention sur notre manifestation, son mot d’ordre, provoquer le débat. Maintenant, nous souhaitons rebondir et passer à autre chose ».

Quelle sera donc l’affiche officielle de la Marche 2011 prévue le 25 juin prochain? Le mot d’ordre – « Pour l’Égalité: en 2011 je marche, en 2012 je vote » – et le logo de l’Inter-LGBT. Ni plus, ni moins. Fin de la polémique?

Vous avez trouvé cet article intéressant? Soutenez notre travail en cliquant ici.