Décidément, entre le cocoricogate et le bisougayte c’est la semaine spéciale « rétropédale ». La photo de deux hommes qui s’embrassent, publiée par le site Dangerous Minds pour illustrer un article sur un kiss-in avait été censurée sans explication par Facebook. Le média social a publié un communiqué expliquant que la photo avait été retirée « par erreur », et s’excuse pour « le dérangement ».

MILITANT PRO-GAY EN QUELQUES HEURES
Sur BoingBoing, Richard Metzger, l’auteur de l’article de Dangerous Minds, raconte comment lui, homme hétérosexuel marié, est devenu en quelques heures une sorte de militant pro-gay international, simplement parce qu’il a protesté publiquement contre le retrait infondé d’une photo. En effet, l’affaire avait pris des proportions étonnantes puisque plusieurs groupes et événements ont été créés, que son article a été relayé 75000 fois et tweeté plus de 1000 fois, repris dans la presse généraliste et internationale… tout ça pour un article écrit vite fait avant de se coucher.

Il en profite pour affirmer qu’il ne pense pas que Facebook soit homophobe, mais que leur politique de censure n’est pas la bonne puisqu’elle se place trop facilement du côté des « idiots, des plaintifs et des moins éclairés d’entre nous, au nom d’une soi-disante efficacité business ».

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.