Après les excentricités de ses deux premiers films, John Cameron Mitchell livre une œuvre à fleur de peau, portée par une Nicole Kidman plus bouleversante que jamais. Critique à lire sur le blog Clyde Barrow wow wow wow.

Vous aimez Yagg? Aidez-nous à continuer en cliquant ici.