C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le lundi 28 mars dernier, Christine Le Doaré, présidente du Centre LGBT Paris-IdF, avait été agressée physiquement et verbalement dans les locaux de ce dernier par une habituée du Café Lunettes Rouges (CLR). Une semaine plus tard, le Centre a pris sa décision: le 1er mai prochain, le CLR, hébergé gracieusement par le Centre LGBT Paris-IdF, devra remettre ses clés et ne pourra plus accueillir du public, en majorité des personnes séropositives, les dimanches et jours fériés, au 63 de la rue Beaubourg, à Paris.

AGRESSIONS PHYSIQUES ET VERBALES
Depuis plusieurs semaines, les administrateurs du Centre et le responsable du CLR, Didier Dubois-Laumé (photo), échangeaient des mails rendus publics dont le ton laissait présager une issue difficile. Selon le Centre, les agressions physiques et verbales se sont multipliées contre les volontaires et les responsables de la structure.

« LE CENTRE N’EST PAS UN ACCUEIL DE JOUR »
Dans sa lettre ouverte du 4 avril, le Conseil d’administration explique sa décision: « Le Centre LGBT Paris-IdF est un lieu militant, la maison de nos 80 associations-membres et non un centre d’accueil de jour, le public vient pour assister à un vernissage, aller à la bibliothèque, prendre rendez-vous avec une permanence, rencontrer une association, participer à un débat… pas pour s’asseoir des heures, chaque jour et raconter des propos souvent répétitifs, parfois homophobes ou lesbophobes ».

Le CA suggère au CLR de contacter des structures de lutte contre le sida: « Pourquoi ne proposeraient-elles ou n’hébergeraient-elles pas des activités de soutien et de convivialité aux personnes séropositives? Certaines ont des locaux inoccupés le week-end, nous suggérons qu’il est temps de partager la prise en charge du public du CLR et que ces associations assument leurs responsabilités en vous accueillant à leur tour ».

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Didier Dubois-Laumé n’a pas encore réagi à ce courrier.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.