Cet après-midi, au Sénat, la secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra est revenue sur la polémique suscitée par ses propos sur l’homosexualité et le VIH révélés par Yagg dimanche 3 avril.

À la tribune, elle s’est justifiée ainsi: « J’ai notamment évoqué que si des hommes ayant des relations avec des hommes se voyaient écartés du don, il ne s’agissait pas d’exclusion mais il s’agissait de contre-indication qui s’expliquait par un risque sanitaire avéré. Mes propos visaient à rappeler que les homosexuels masculins sont parmi les premières victimes du VIH/sida avec un nombre de nouvelles infections VIH environ 200 fois supérieur à la population française. Ce sont des données statistiques produites par l’Institut de veille sanitaire. C’est bien la notion de comportement ou de situation à risque qui doit être prise en compte et non pas évidemment le fait d’être homosexuel. Pour moi, il ne s’agissait aucunement de stigmatiser l’homosexualité et je regrette que mes propos aient pu blesser. »

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Nora Berra trouve l’accusation d’homophobie offensante.

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.