Le Groupe des Verts (die Grünen) a introduit au Parlement bavarois un ensemble de motions visant à renforcer les droits des personnes homo- et transsexuelles. Dans ce domaine, la Bavière reste loin derrière la plupart des autres Länder allemands. C’est du moins l’avis de la porte-parole du groupe parlementaire, Claudia Stamm.

Principale revendication, la création d’une cellule de coordination au niveau du Land. Cette cellule aurait pour mission d’ancrer les questions d’égalité des droits au sein du Parlement et de coordonner l’offre déjà existante.

Dans des villes comme  Munich, Würzburg ou  Nüremberg, des réseaux d’entraide et d’intervention se sont déjà constitués; dans les campagnes en revanche les préjugés concernant les personnes homo- ou transsexuelles restent vivaces. C’est là qu’il s’agit d’intervenir. Les Verts exigent que l’on agisse spécifiquement au niveau des campagnes. C’est aussi l’avis de la chef de groupe des Verts au conseil communal de la Ville de Munich, Lydia Dietrich: « Nombreux sont les élèves qui n’osent pas se présenter comme gays ou lesbiennes, par peur d’être discriminé-e-s ». Il faut mettre en place des interventions pluridisciplinaires pour promouvoir plus de tolérance vis-à-vis de l’homosexualité, et ce dès le plus jeune âge.

À noter que dans le Land voisin, le Baden-Würtemberg, la fédération des associations gays et lesbiennes se montre optimiste en matière d’égalité des droits suite au très récent changement de coalition. Les élections ont porté au pouvoir du Land une coalition verte et rouge et ont renvoyé, après 60 ans de pouvoir, les chrétiens-démocrates dans l’opposition, une CDU dont on sait qu’elle est peu encline à octroyer une pleine égalité aux homosexuels.

Sources: t-online.de et Pforzheimer Zeitung

Luc Lebelge

En partenariat avec Munich and Co

Vous aimez Yagg? Aidez-nous à continuer en cliquant ici.