Pierre Bergé

Que se passe-t-il chez Têtu depuis quelques semaines? Alors que La Lettre de l’Expansion révélait début février que Pierre Bergé, propriétaire du magazine gay depuis sa création en 1995, souhaitait se désengager du mensuel, évoquant en ce sens « un mandat confié à Olivier Faguer, associé chez Axe Media, cabinet de fusion-acquisition » et le fait que l’homme d’affaires « consentirait à opérer une recapitalisation du titre avant sa vente afin de donner au repreneur le temps de le faire évoluer vers un modèle rentable », un communiqué de presse de la direction du magazine daté du 21 février annonce que la vente, un temps envisagée, n’est (déjà) plus à l’ordre du jour.

NOUVELLE FORMULE
Bien au contraire, « Pierre Bergé a décidé de renouveler sa confiance à l’équipe dirigée par le directeur de la rédaction Gilles Wullus » et « une nouvelle formule du magazine va être mise en chantier, pour une sortie à la rentrée 2011 [qui] devra ancrer Têtu dans son cœur de cible gay, tout en faisant évoluer le magazine vers un masculin d’information et de divertissement plus adapté aux attentes des lecteurs d’aujourd’hui », apprend-on dans ce communiqué. L’objectif étant d’enrayer l’érosion constante des ventes constatée depuis 2006 et de développer le chiffre d’affaires publicitaire. Rappelons que La Lettre de l’Expansion estimait les pertes du magazine « à 2 millions d’euros en 2010, pour 3,5 millions de chiffre d’affaires ».

EFFET D’ANNONCE?
Or, selon nos informations, la vente du mensuel gay serait toujours d’actualité. Effet d’annonce? Entre-temps, Norbert Pochon, directeur exécutif de Têtu, a quitté ses fonctions: ce dernier et « Pierre Bergé ont décidé d’un commun accord de mettre fin à leur collaboration », annonce le même communiqué (Jean-Marc Gauthier, un ancien de Lagardère Active, rejoint l’équipe en tant que directeur délégué). Norbert Pochon était le dernier « historique » du magazine, présent dès sa création il y a maintenant 16 ans.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!