Le président biélorusse Alexandre Loukachenko vient de confirmer ce que rapportait la presse polonaise au sujet du voyage qu’ont effectué à Minsk le ministre des affaires étrangères polonais Radoslaw Sikorski et de son homologue allemand, Guido Westerwelle, en décembre dernier, à la veille de l’élection présidentielle.

« RIEN CONTRE LES LESBIENNES »
« Lorsque j’étais à Minsk avec Guido Westerwelle, avait raconté Radoslaw Sikorski, cité par l’agence de presse Regnum, nous avons parlé des minorités, et pas juste des minorités nationales. Alexandre Loukachenko s’est aussi exprimé [sur les minorités sexuelles] ».

Le quotidien Wprost complétait: « [Alexandre Loukachenko] a dit qu’il ne comprenait pas comment un homme pouvait vivre avec un homme. C’était une allusion évidente à Westerwelle, qui a un compagnon. Le ministre allemand a eu l’air gêné, mais Loukachenko est allé encore plus loin. (…) Il a dit qu’il n’avait rien contre les lesbiennes, mais qu’il serait heureux d’envoyer les hommes homosexuels dans des fermes d’État. »

On attend toujours la réaction de Guido Westerwelle, qui est également vice-chancellier, et aucun soutien ne s’est fait entendre, ni de la part d’autres politiques, ni des associations LGBT allemandes ou autres.

« IL FAUT MENER UNE VIE NORMALE »
Et samedi, en marge de la manche de Coupe du monde de ski freestyle, Alexandre Loukachenko s’est entretenu avec les journalistes et a raconté avoir conseillé à Guido Westerwelle, de mener « une vie normale ». « Des gens importants, avec une orientation sexuelle correcte ou incorrecte, sont venus et m’ont reproché de condamner cette cage aux folles, a-t-il déclaré. Vous voyez, certains ministres des Affaires étrangères m’en veulent. (…) Nous vivons dans une société démocratique, je suis le président et j’ai le droit d’exprimer mes positions. Je le lui ai dit honnêtement et dans les yeux. Et c’est pour ça qu’ils sont vexés. Il faut mener une vie normale. Nous n’acceptons pas [l’homosexualité] et elle ne nous sera pas imposée. En Allemagne c’est possible, en Pologne, s’ils le veulent, mais ici nous n’en avons pas besoin. »

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo (sur le site Gay.by):

vidéo Alexandre Loukachenko

Rappelons que le 14 février s’est tenue à Minsk la première manifestation LGBT autorisée.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!