Longtemps taboue, la persécution nazie des homosexuels est aujourd’hui reconnue, grâce au travail de nombreuses associations. Les commémorations et les monuments se sont multipliés depuis deux décennies.

Triangle rose, le livre de Régis Schlagdenhauffen, retrace le long combat des associations pour la mémoire de cette persécution à Berlin, Paris et Amsterdam, et montre le difficile travail des militants de la mémoire de cette persécution, surtout en Allemagne. Dans la préface, Annette Wieviorka écrit que Triangle rose est un livre « profondément novateur ».

Dans l’interview qu’il nous a accordée, Régis Schlagdenhauffen explique pourquoi la persécution des homosexuels est avant tout une histoire allemande et comment le triangle rose, signe d’infamie dans les camps, est devenu symbole de la fierté gay.

Triangle rose, La persécution des homosexuels et sa mémoire, de Régis Schlagdenhauffen, éditions Autrement.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!