Les député-e-s ont adopté cette après-midi, en première lecture, le projet de loi révisant les lois de bioéthique présenté par le ministre de la Santé Xavier Bertrand.

« RENDEZ-VOUS MANQUÉ »
Un « rendez-vous manqué », pour reprendre les termes d’une tribune publiée ce matin sur le site du Monde et signée par Gilles Bon-Maury, président d’Homosexualités et socialisme (HES), Dominique Boren et Marie-Claude Picardat, co-présidents de l’Association des parents gays et lesbiens (APGL), Emilie Bouré, présidente des Enfants d’Arc-en-ciel, l’anthropologue Anne Cadoret, Laure Camborieux, présidente de MAIA, la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval, la sociologue (et présidente d’honneur de l’APGL) Martine Gross, le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez, Arthur Kermalvezen, porte-parole de Procréation médicalement anonyme, Alexandre Urwicz, co-président de l’Association des familles homoparentales (ADFH), Sylvie et Dominique Mennesson, co-présidents de C.L.A.R.A. et la sociologue Irène Théry.

« Aujourd’hui, le droit prive certains enfants, notamment les enfants des familles homoparentales et ceux nés du recours à une GPA, de tous leurs parents au motif que leur reconnaître un statut parental menacerait notre ordre social », écrivent-ils.

Le texte, qui devrait être examiné par le Sénat en juin, maintient un statut quo dans la plupart des domaines, dont l’anonymat des donneurs de gamètes, l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) et le non-accès à l’insémination artificielle pour les couples lesbiens.

La semaine dernière, Martine Billard, députée de Paris et co-présidente du Parti de Gauche, rappelait que Noël Mamère et elle avaient déposé des amendements communs « pour permettre aux couples lesbiens ainsi qu’aux femmes célibataires d’avoir accès à la procréation médicalement assistée (PMA) par insémination artificielle avec un tiers donneur ». Ces amendements ont été rejetés en commission par les députés, « évitant ainsi un vrai débat public », regrette-t-elle.

Photo koakoo

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!