La jeune écrivaine Helene Hegemann, tout juste 18 ans et déjà surnommée par certains «La nouvelle Sagan allemande», a tout d’une enfant prodige. Fille d’un grand metteur en scène, elle écrit suite au décès de sa mère sa première pièce de théâtre à l’âge de 15 ans, avant de se lancer dans la réalisation d’un moyen-métrage, Torpedo (prix Max Ophüls du meilleur moyen-métrage). Son  premier roman, Axolotl Roadkill, vient de sortir en France (ed. Le Serpent à plumes). Paru en Allemagne il y a un an, alors qu’Helene Hegemann n’était âgée que de 17 ans, le roman (les virées d’une ado bi à Berlin) continue de faire polémique: quand beaucoup l’accusaient de plagiat quelques semaines seulement après sa sortie en librairie, la jeune auteure a reconnu s’être librement inspiré d’un certain nombre d’œuvres.

À l’occasion de la sortie en France de ce roman, Helene Hegemann était de passage à Paris. Yagg en a profité pour lui poser quelques questions…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!