« Je suis comme je suis / Je suis faite comme ça… ». Le message véhiculé par le nouveau single de Lady Gaga n’est pas neuf, mais ne soyons pas bégueules, ça va toujours mieux en le disant – même moins bien que Prévert ou Juliette Gréco.

Si on écoute attentivement la nouvelle chanson, pas de surprise du côté des paroles, qui ressemblent à une compilation d’extraits d’interview (à l’image du « God makes no mistakes » qu’elle ressort régulièrement): Les homos, les bis, les hétéros, les blancs, les noirs, les « beiges », les orientaux, tout le monde est cité et invité à « ne pas être une drag mais être une queen » – « drag » signifie à la fois « déguiser » et être « barbant », en anglais.

La musique, quant à elle, est  pompée sans complexe sur le Express Yourself de Madonna, en particulier le refrain. Là où il y a de la gêne… Pas de scandale à la PPDA en vue toutefois, la Ciccone n’ayant jamais été la dernière à s’inspirer fortement des autres, elle ne se plaindra probablement pas.

À vos marques pour le matraquage? Prêts? Zut, c’est déjà parti.

Vous pouvez écouter la chanson ci-dessous (si la vidéo est retirée, vous ne devriez pas avoir de mal à en trouver une autre sur Youtube):

ps: Les Gaga-phobes peuvent se reporter au blog de Peter, Le non-décompte jusqu’à l’album de Lady Gaga, qui se propose d’attendre la parution du nouvel album de la chanteuse en écoutant autre chose.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!