Le Laboratoire de la publicité sociale, une agence de communication russe, a lancé fin janvier une campagne d’information à destination des HSH (hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes).

Déclinée en vidéos (deux sur trois ont été mises en ligne à ce jour), plaquettes et autocollants, la campagne « La confiance et l’usure », en partenariat avec l’ONG LaSky spécialisée dans la prévention sida à destination des gays et des HSH en Russie, met en avant l’importance du préservatif, « ami digne de confiance ».

« C’est effectivement une bonne initiative et surtout un début mais le problème de cette campagne, c’est qu’elle est associative et ne dépassera pas le cadre confidentiel des sites web gays, souligne Nikolai Alekseev, le président de l’association GayRussia, organisateur des gay prides de Moscou, joint par Yagg. Il faut se rappeler que la dernière campagne officielle à Moscou, payée par la mairie et affichée dans les rues prônait…l’abstinence comme seul moyen efficace en ajoutant que les capotes ne protègent pas du sida! J’aurais attendu un message beaucoup plus fort, un peu à l’image de ceux des campagnes françaises passées. Le sida tue encore, c’est important de le dire. Cette semaine, nous avons fait un sondage sur gayrussia.ru pour savoir quelle est la proportion de nos lecteurs qui ont fait un test HIV récemment. 42% ont indiqué n’en avoir jamais fait et 22% se souviennent en avoir fait un il y a plus d’un an.

La lutte contre le sida en Russie n’est pas une priorité. C’est une catastrophe sanitaire. Les traitements ne sont accessibles que dans les grandes villes et souvent si vous voulez être traités convenablement, il faut ajouter un petit billet. Le TPE (traitement post-exposition) qui est largement diffusé en Europe est introuvable ici. Dans les saunas, on vous vend les capotes au lieu de les donner. »

Voir la vidéo Xоккей Trust the condom: Hockey

Via Têtu

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!