Hélène Mandroux, maire de Montpellier, a marié symboliquement hier samedi 5 février un couple franco-portugais, Florent Robin et Tito Livio Santos Mota. « Parce que je respecte les lois de mon pays, je n’inscrirai pas cette union sur le registre officiel des mariages », a toutefois déclaré la maire, très engagée sur les questions LGBT. Pas question donc de réitérer le coup d’éclat de Noël Mamère en 2004, qui avait enregistré le mariage de deux hommes (annulé ensuite par la justice).

Pour rappel, les deux hommes avaient souhaité se marier au consulat du Portugal – où le mariage des couples de même sexe est autorisé – de Marseille, mais cela leur avait été refusé parce que Florent Robin, français, vit dans un pays où la loi ne permet pas de marier deux hommes (Lire Hélène Mandroux propose de marier un couple gay franco-portugais). Hélène Mandroux s’était alors proposée de les marier. Elle a tenu parole.