david-kato Rolling StoneLa police ne parle plus de cambriolage qui aurait mal tourné dans le meurtre du militant gay David Kato. Un homme a été arrêté, qui aurait avoué l’assassinat.

« UN DÉSACCORD PERSONNEL »
« Le principal suspect, Nsubuga Enock, a été arrêté aujourd’hui [hier, mercredi 2 février] aux alentours de 16h, alors qu’il se rendait chez sa petite amie, a déclaré un porte-parole de la police, Vincent Ssetake, à l’agence Reuters. Il a reconnu le meurtre. Ce n’était pas un vol et ce n’était pas parce que Kato était un activiste. C’était un désaccord personnel mais je ne peux pas en dire plus. »

D’après le Daily Monitor ougandais, Nsubuga Enock aurait déclaré à la police que David Kato l’avait obligé à avoir des relations sexuelles avec lui: « Il nous a dit qu’il avait tué Kato parce qu’il refusait de lui donner une voiture, une maison et de l’argent comme il le lui avait promis en échange des relations sexuelles, » aurait affirmé une source anonyme au quotidien, qui rapporte que David Kato aurait aidé le suspect à sortir de prison le 24 janvier, où il était détenu pour le vol d’un téléphone portable.

VICTIME RESPONSABLE
Cette version des faits est remise en cause par les militants LGBT, qui y voient une porte de sortie parfaite pour le gouvernement ougandais et les évangélistes américains qui soutiennent, à renforts de dollars, l’Anti-Homosexuality Bill. Le meurtre de David Kato a été largement condamné au niveau international et le gouvernement sommé de mener l’enquête à son terme et de protéger les LGBT ougandais. Si la victime peut être présentée comme responsable de ce qui lui est arrivé, les autorités ougandaises ont à nouveau les coudées franches pour durcir la loi sur l’homosexualité.

Toujours dans l’actualité ougandaise: l’audience de Brenda Namigadde, réfugiée au Royaume-Uni et menacée d’expulsion, a été reportée au lundi 7 février.

Photo David Kato tenant le tabloïd Rolling Stone avec sa photo à la Une

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!