Brenda Namigadde, réfugiée ougandaise au Royaume-Uni, a échappé de peu à l’expulsion vers son pays d’origine la semaine dernière (lire Royaume-Uni: Bref répit pour Brenda Namigadde, réfugiée ougandaise). Un tribunal a estimé qu’elle n’avait pas fait la preuve de son homosexualité. Une nouvelle audience est  prévue demain mercredi. Quelle que soit son orientation sexuelle, Brenda Namigadde court un grave danger si elle est renvoyée en Ouganda, ne serait-ce qu’en raison de sa participation à une manifestation contre l’introduction de l’Anti-Homosexuality Bill en Ouganda, à Londres, en 2009.

Si vous souhaitez apporter votre soutien, vous pouvez ajouter votre signature sur le site d’All Out et/ou envoyer une lettre à l’ambassade du Royaume-Uni (modèle et coordonnées dans le groupe Urgences, expulsion d’homos sur la communauté Yagg).

Le Centre LGBT Paris IdF organise une soirée de solidarité jeudi 3 février à 20h, en présence d’Auf Usaam Mukwaya et d’autres militants, avec projection d’un film sur David Kato et actions de soutien aux LGBT ougandais.

Photo Brett Lock/OutRage! (via All Out)

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!