VIH | 29.01.2011 - 09 h 00 | 1 COMMENTAIRES
Sida: Des fraudes dans plusieurs pays menacent le Fonds mondial
Publié par
Trente quatre millions de dollars ont été détournés au Mali, en Mauritanie, en Zambie et à Djibouti.

Rien ne va plus dans les organisations de lutte contre le sida. Après les révélations du Parisien sur Aides, c’est au tour du Fonds mondial d’être mis sur le banc des accusés. Motif: une enquête interne a montré que des fraudes ont eu lieu dans quatre pays bénéficiaires du Fonds.

LA SUÈDE ET L’ALLEMAGNE SUSPENDENT LEUR AIDE
Depuis, deux pays donateurs viennent de faire savoir qu’ils suspendaient leur dotation au Fonds. Il s’agit de poids lourds de l’aide humanitaire: après la Suède qui a suspendu le 22 janvier sa contribution de 167 millions d’euros, c’était hier, jeudi 27 janvier, au tour de l’Allemagne de faire de même. L’Allemagne verse 200 millions d’euros par an au Fonds Mondial, ce qui en fait le troisième plus gros donateur (après les États-Unis et la France).

La fraude en question est connue depuis plusieurs semaines et concerne Le Mali, la Mauritanie, la Zambie et Djibouti, pour un montant de 34 millions de dollars. Sur les 20 milliards de dollars déjà versés par le Fonds à 140 pays depuis sa création, la somme peut apparaître comme une goutte d’eau. Mais dans le domaine de l’aide humanitaire, l’opinion publique et les gouvernements ne tolèrent aucun égarement. Le Fonds mondial, devenu le principal bailleur dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et dont l’action a permis de sauver des millions de vie, ne peut pas se permettre que la moindre suspicion soit jetée sur ses actions.

MICHEL KAZATCHKINE RÉPOND

C’est d’ailleurs pour cette raison que le Pr Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds, a réagi hier soir sur son blog en écrivant: « Depuis sa création, le Fonds mondial est attaché aux principes qui guident toutes nos actions de la gouvernance à l’allocation des fonds. Parmi ces principes, la transparence totale et une tolérance zéro vis-à-vis de la corruption ou une quelconque mauvaise utilisation des fonds du Fonds mondial. […] Mais nous pouvons faire mieux et nous nous engageons à le faire. »

Tous les pays dans lesquels les subventions ont été détournées se sont engagés à les rembourser.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Print This Post
 
LES réactions (1)
  • Par Benjamin Yogolelo 02 fév 2011 - 12 H 22

    C’est malheureux que l’argent donné par des contribuables des pays du Nord soit ainsi detourné, dans les pays du Sud, à d’autres fins qu’à l’usage en rapport avec la lutte contre le sida.
    Je propose que des audits serrés soient diligentés dans tous les pays notamment en Afrique centrale, dans tous les bureaux du Fonds mondial, afin de dégager les grandes lignes de l’utilisation des fonds mis à la disposition du Fonds mondial par les donateurs.

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.