France
Société | 29.01.2011 - 11 h 45 | 2 COMMENTAIRES
Avalanche de réactions après l’assassinat du militant LGBT ougandais David Kato
Publié par
De Bertrand Delanoë à Barack Obama, de nombreuses personnalités, mais aussi la presse ougandaise, ont condamné cet acte odieux.

On ne connait toujours pas le mobile exact de l’assassinat de David Kato, militant gay ougandais, retrouvé mort à son domicile le 26 janvier dernier. Au lendemain de cet assassinat, un rassemblement avait eu lieu à Bruxelles (photo). Plusieurs personnalités politiques ont aussi réagi pour condamner cet acte.

DELANOË SE DIT CONSTERNÉ
L’un des premiers a été Bertrand Delanoë, le maire de Paris, qui se dit consterné par l’assassinat de David Kato: “Au nom de Paris et en mon nom personnel, je m’incline avec respect devant la mémoire de David Kato. Et je souhaite que son exemple et son message inspirent à son pays les voies de la sagesse et de la dignité.”

L’adjoint au maire chargé de la culture, Christophe Girard, a lui aussi condamné cet acte odieux: “Nous devons condamner avec la plus grande fermeté cette violence intolérable qui fait loi dans de nombreux États avec lesquels nous entretenons des relations politiques, commerciales et économiques. “

Dans un bref communiqué, le président des États-Unis, Barack Obama, fait part de sa profonde tristesse et demande au gouvernement ougandais de faire toute la lumière sur ce crime en rappelant qu’au Honduras, récemment, cinq membres de la communauté LGBT avaient été assassinés. Dans son sillage, Hillary Clinton a publié un communiqué de presse réclamant des autorités ougandaises qu’elles condamnent ceux qui sont responsables de cet “acte de haine”.

LA PRESSE OUGANDAISE CHANGE DE TON

En Ouganda même, le regard porté sur l’homosexualité est peut-être en train de changer. L’éditorial du Daily Monitor, le plus important quotidien d’informations indépendant du pays, s’interroge: “Peut-on parler honnêtement d’homosexualité?”. On peut y lire: “Quels que soient les motifs de cet assassinat, cet incident nous rappelle que l’homophobie est largement répandue dans le pays et la société et que ne pas s’y intéresser a des conséquences mortelles”. Dans sa conclusion, cet éditorial insiste: “Les gens comme David Kato et d’autres qui sont gays sont ougandais et doivent jouir des mêmes droits et des mêmes protections que les hétérosexuels.”

À Paris, un rassemblement à l’appel de Total Respect-Tjendbé Rèd Fédération est prévu lundi 31 janvier, à partir de 17h30, devant l’ambassade d’Ouganda.

Photo Thomas Fouquet, Ardhis

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Print This Post
 
LES réactions (2)
  • Par Berti 29 jan 2011 - 13 H 06
    Avatar de Berti

    Ahhhh cet éditorial fait plaisir… j’espère juste que celui qui a eu les couilles de l’écrire ne se fera pas assassiné dans les 24h…
    La situation en Ouganda fait vraiment peur… je souhaite a tous les Ougandais Homo comme Hétéro qu’ils arrivent a avancer ensemble sur le chemin de l’égalité et de la fraternité…et ça à l’air dur-dur!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par David Auerbach Chiffrin de Tjenbé Rèd 29 jan 2011 - 14 H 28
    Avatar de David Auerbach Chiffrin de Tjenbé Rèd

    Précision : le rassemblement parisien aura lieu exactement sur le parvis des Droits de l’homme, esplanade du Trocadéro, métro Trocadéro (ligne 6 ou 9). Lien Facebook à faire circuler : http://www.facebook.com/?sk=events#!/event.php?eid=149566165098712

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.