Entre crises et citations politiquement incorrectes,  cette « revue-cabaret-théâtre argentin » traite des relations au sein d’une famille, du refus de l’homosexualité, de l’emprise de la mère et de l’absence du père. Tatiana Potard a adoré. Et vous?

À lire sur Gay is beautiful

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!