Condamnée le 21 octobre dernier pour avoir interdit la tenue de gay prides à Moscou en 2006, 2007 et 2008, la Russie avait trois mois pour faire appel auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Elle a attendu le dernier moment, vendredi 21 janvier, pour passer à l’acte.

« Il y a peu de chances que la Grande chambre examine l’appel, estime Nikolai Alekseev, président de l’association GayRussia, organisatrice des gay prides, à l’origine de la plainte, mais la Russie joue la montre. Nous pensons que le jugement initial deviendra définitif d’ici 2-3 mois, juste à temps pour la prochaine Pride, prévue le 28 mai. »

Photo GayRussia/Arrestation de Nikolai Alekseev lors de la gay pride de 2006.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!