Vincent Autin

Vincent Autin

Ce soir, vendredi 21 janvier, à 19 heures, la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon inaugurera son nouveau local, situé 21, boulevard Pasteur (arrêt de tram Louis-Blanc). Elle présentera dans le même temps la Maison des LGBT, qui pourra accueillir d’autres associations. À cette occasion, Vincent Autin, le président de la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon, répond aux questions de Yagg.

La LGP Montpellier LR va inaugurer son nouveau local, dont elle est propriétaire. En quoi est-ce une première? Tout d’abord je voudrais apporter une précision. La LGP LR sera définitivement propriétaire du local que nous inaugurons ce vendredi au terme de la période de remboursement du crédit que nous avons sollicité et obtenu. Aujourd’hui nous avons donc la jouissance de ce nouveau local sans que cette dépense soit «à fonds perdus» comme peut l’être la situation de locataire. Nous sommes donc très heureux d’avoir atteint cet objectif. Notre précédent local bien que très bien situé était pour le moins trop exigu et, pour partie, insalubre.

Pour en revenir à votre question, il n’existe pas à notre connaissance, d’association LGBT propriétaire de ses locaux. Être les premiers n’était en rien un objectif. Cela étant nous sommes heureux qu’une telle acquisition envoie un signal fort à toutes les associations LGBT locataires, en situation d’hébergement, ou ne bénéficiant pas de lieu d’accueil: la solution de l’achat est difficile mais possible! Nous espérons juste que cette réussite ouvre la voie aux autres associations LGBT et crée de l’émulation.

La période est plutôt propice à l’achat d’un bien immobilier puisque les taux d’emprunt sont peu élevés actuellement et que cela n’aura peut-être qu’un temps. C’est donc également un acte de gestion réfléchi et prudent. Il est entendu que notre établissement bancaire ne s’est pas lancé dans cette aventure par hasard, les banques ne sont pas philanthropes, il nous a fallu convaincre. La concrétisation de cette acquisition repose donc sur trois ans de travail acharné, de recherche de nouveaux partenaires financiers, de développement de nos activités militantes, etc.

L’association se voit donc dotée d’un patrimoine synonyme d’indépendance et de pérennisation, d’un outil d’action supplémentaire, d’une plus forte visibilité et d’une plus grande capacité d’accueil.

Qu’est-ce que la Maison des LGBT Montpellier LR? Quel sera son rôle? La LGP Montpellier LR a toujours fait office de point de regroupement  des associations LGBT. Cependant, nous n’avions aucune alternative pour permettre aux associations partenaires ne disposant pas de locaux d’accueillir leur public. Notre acquisition a donc tenu compte de ce besoin et de cette nécessité. Désormais nous sommes en capacité d’offrir ce nouvel outil aux associations et au public. Nous en sommes très heureux. Outre l’enseigne de la LGP Montpellier LR, nous souhaitions donner un nom représentatif de ce qu’est ce nouveau local. Nous avons donc choisi de la baptiser «Maison des LGBT». Le terme «Maison» nous a semblé une évidence. En effet, il s’agit d’un lieu de vie dont l’objectif est de s’y sentir chez soi, détendu, dans une ambiance conviviale propice aux échanges. La Maison des LGBT sera donc dédiée aux activités, aux permanences de la LGP et aux activités que souhaiterons proposer les associations au gré de leurs besoins.

La LGP lancera prochainement de nouvelles activités à destination des parents des LGBT et des seniors afin de créer un lien inter-générationnel et d’essayer de rompre l’isolement de certains-e-s d’entre-eux. Début février, une rencontre inter-associative est programmée pour répertorier l’ensemble des propositions et envies de nos partenaires. Un planning sera ensuite établi et mis régulièrement à jour sur notre site Internet. En effet, outre ce nouveau local, notre site fait également peau neuve et sera mis en ligne première quinzaine de février. Il se veut simple d’utilisation, adapté aux téléphones et tablettes tactiles, interactif, où une large place sera fait à l’actualité des LGBT dans notre ville, notre région, et plus généralement en France et dans le monde. Pour finir j’ajouterai que ce site consacrera également un espace indispensable au tourisme LGBT dans notre ville et région regroupant bons plans et bonnes adresses.

La LGP Montpellier LR travaille-t-elle avec les autres associations montpelliéraines, comme le Collectif contre l’homophobie ou Le Refuge? Oui, bien sûr, la LGP est partenaire de nombreuses actions faites en commun avec d’autres associations telles celles que vous venez de citer mais il y en a beaucoup d’autres également notamment, celles qui agissent dans le domaine de la lutte contre le sida, puisque depuis 2 ans la LGP a rejoint le collectif Sida départemental placé sous l’égide de l’Agence régionale de santé (ARS). Nous sommes également en étroite collaboration avec des associations non-identitaires avec lesquelles nous avons développé des synergies.

Je crois qu’à Montpellier la particularité est qu’il y a un tissu associatif assez diversifié et que certaines comme la nôtre n’hésitent pas à travailler en commun pour être plus efficaces et selon les particularités de chacune. Notre société est riche de ses diversités, nous n’hésitons pas à nous appuyer dessus estimant que nous avons tous à apprendre les unes des autres. En d’autre termes, nous ne nous inscrivons pas dans une dynamique de cloisonnement ou de réflexe protectionniste. Plus la palette de réponses que nous pouvons apporter est riche, plus notre capacité à toucher l’ensemble de la population sera forte.

De nombreux élu-e-s, et pas des moindres (le président de la Communauté d’agglomération Jean-Pierre Moure, la maire de Montpellier Hélène Mandroux, la vice-présidente de la Région…) seront présent-e-s à cette inauguration. Peut-on en déduire qu’il fait toujours aussi bon vivre à Montpellier quand on est LGBT? Indubitablement la réponses est «oui». Nous venons d’ailleurs de recevoir la confirmation de la présence de la présidente de la Chambre de commerce et de l’industrie de Montpellier, et de nombreux autres élu-e-s. C’est une grande chance quand on est LGBT de vivre à Montpellier, ce qui ne veut pas dire que tout soit «rose» cependant.  Il reste encore beaucoup de travail à réaliser sur l’ensemble de notre Région. En effet,  être homosexuel-le-s à Montpellier, à Mende, à Béziers, à Perpignan, etc, ce n’est pas la même chose. Nous déployons des efforts considérables pour renforcer notre présence sur tout le territoire languedocien et augmentons nos interventions dans les différents quartiers de Montpellier. Nous avons la chance depuis 2 ans d’intervenir régulièrement en milieux scolaire et universitaire, dans les centres de formation professionnelle, dans les comités de quartiers, etc. Nos savoir-faire et savoir-être commencent à être reconnus et nous en sommes très heureux.

À l’issue de cette inauguration prévue ce soir à 21h, nous aménagerons l’espace principal de ce nouveau local resté vide à ce jour pour des questions pratico-pratique. Je profite de cette interview pour remercier l’ensemble de nos bénévoles sans qui nous ne pourrions concrétiser tous les projets qui nous tiennent à cœur!

Photos Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon/ Hubert Aueur

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!