Invité ce matin, jeudi 20 janvier, de l’émission « En route vers la présidentielle » sur iTélé et Radio Classique, Jean-Louis Debré, le président du Conseil constitutionnel, a expliqué que sur tous les sujets dont ils sont saisis par le citoyen (par le biais des questions prioritaires de constitutionnalité), les Sages font très « attention à ne pas être législateur à la place du législateur » (vidéo ci-dessous).

« Chacun doit rester dans son rôle, a-t-il précisé. Une juridiction constitutionnelle est là pour regarder si la loi est oui ou non conforme à la Constitution et aux principes généraux du Droit, elle n’est pas là pour écrire les contours de la société. C’est le rôle du législateur. »

S’il a répété plusieurs fois qu’il ne comptait pas dévoiler la décision du Conseil sur la question de la conformité à la Constitution de l’interdiction du mariage aux couples gays et lesbiens (« Nous sommes en délibéré ») prévue le 28 janvier, les déclarations de Jean-Louis Debré laissent peu de place à une réponse favorable à l’ouverture du mariage. Espérons que les autres membres du Conseil se souviendront qu’ils sont là pour juger si la différence de traitement entre les couples selon qu’ils sont hétérosexuels ou homosexuels est conforme au principe d’égalité, et non pour « écrire les contours de la société ».

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Jean-Louis Debré – En route vers la présidentielle

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!