Aujourd’hui, mercredi 19 janvier, sort sur les écrans Gigola, de Laure Charpentier, d’après son propre roman publié en 1972 et qui a subi les foudres de la censure. Gigola, c’est George, une garçonne qui n’hésite pas à monnayer ses charmes (et ceux des autres), dans le Pigalle des années 60.

Le 16 décembre dernier, lors du « Jeudi, c’est gay-friendly! » au Gaumont Opéra Premier, à Paris, Laure Charpentier est venue présenter son film en avant-première pour les yaggeuses et les yaggeurs. Avec sa verve habituelle, elle évoque sa rencontre avec Lou Doillon (qui tient le rôle principal avec brio), les réalisateurs qui se sont succédés – sans succès – au chevet du projet, l’accueil réservé au film dans les festivals du monde entier, et son amour pour les garçonnes. Un joli moment.

Voir également le blog Gigola, le film, sur Yagg.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!