Culture & Loisirs
Livres | 13.01.2011 - 18 h 03 | 14 COMMENTAIRES
“Surveiller et jouir”: Pour la première fois, un recueil des articles de Gayle Rubin sort en français
Publié par
Anthropologue féministe et lesbienne radicale américaine, Gayle Rubin est "une légende vivante des études sur la sexualité et de la queer theory".

« La diversité sexuelle existe »

Quand on réfléchit sur le sexe, on a la fâcheuse habitude de penser un peu trop facilement que quelque chose que l’on n’aime pas déplaira également à quelqu’un d’autre. Je déteste courir. Je peux changer d’opinion un jour mais, à cet instant, il n’y a que sous la contrainte que je me mettrais à courir autour du block – et je ne parle pas de courir cinq miles. Cela ne veut pas dire que mes amis qui courent le marathon sont des gens malades, qu’on leur a lavé le cerveau ou qu’ils agissent le pistolet sur la tempe.
Les gens qui ne sont pas intéressés par la sexualité anale ne comprennent pas qu’on puisse y trouver du plaisir. Les gens que révulse la sexualité oro-génitale restent interdits quand ils apprennent qu’on peut éprouver du plaisir à sucer des queues ou à bouffer des chattes. Le fait demeure pourtant : des hordes tout entières de gens trouvent la sexualité oro-génitale ou anale délicieusement plaisante. La diversité sexuelle existe, tout le monde n’a pas plaisir à faire les mêmes choses, et ceux qui ont des préférences sexuelles différentes ne sont pas des malades, des abrutis, des gens pervertis, des gens qui se sont fait laver le cerveau, des gens sous la contrainte, les suppôts du patriarcat, les produits de la décadence bourgeoise ou les rescapés de mauvaises méthodes éducatives. Il faut en finir avec l’usage qui veut qu’on explique la diversité sexuelle en la dénigrant.

Gayle Rubin, « Le péril cuir » (1984), tr. fr. de Rostom Mesli, in Gayle Rubin Surveiller et jouir. Anthropologie politique du sexe, EPEL, Paris, 2010, pp. 128-9.

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (14)
  • Par Paul Denton 13 jan 2011 - 21 H 35
    Avatar de Paul Denton

    Je ne suis pas du tout d’accord avec ce l’auteure réclame -notamment dans son combat pour une pornographie féministe- mais il y a matière à débattre! Ça décape!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Risah 13 jan 2011 - 22 H 50
    Avatar de

    Je vais racler les fonds de canapé parce que la queer theory, c’est cool.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Staps 14 jan 2011 - 0 H 14
    Avatar de Staps

    Pourquoi les travaux fondateurs des “queer studies” mettent-ils autant de temps à nous parvenir? Il aura fallu attendre 15 ans pour trouver la traduction de gender trouble!!!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par traitdunion 14 jan 2011 - 0 H 32

    Merci pour l’article et pour l’information de la sortie de ce livre !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par traitdunion 14 jan 2011 - 0 H 33

    j’ai oublié de dire : j’adore le titre !!! rien que ça ça me rends curieux !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sof 14 jan 2011 - 6 H 41

    interessant!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Xelias 14 jan 2011 - 11 H 38
    Avatar de Xelias

    @staps : en même temps, quand on voit le style de Judith Butler dans Gender Trouble, on peut comprendre que les traducteurs aient mis 15 ans pour le traduire ! ;)

    Le titre de l’article, si je ne m’abuse, est une référence au titre d’un ouvrage de Foucault : Surveiller et Punir.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Staps 14 jan 2011 - 12 H 28
    Avatar de Staps

    Oui, c’est vrai, le style de butler est tellement imbuvable que son discours en perd son »caractère performatif »
    Et oui je pense aussi que le titre fait réf à Foucault!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Xelias 14 jan 2011 - 12 H 34
    Avatar de Xelias

    Ah ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à penser ça. Et c’est un peu la même chose pour “Episémologie du Placard” que je suis en train d’essayer de lire : à croire qu’elles le font exprès pour que personne ne comprenne ce dont elles sont en train de parler !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Paul Denton 14 jan 2011 - 13 H 33
    Avatar de Paul Denton

    @xelias: +1

    Signaler ce commentaire

     
  • Par kira 14 jan 2011 - 13 H 53

    Non mais Judith Butler c’est pas Kant non plus, faut pas abuser. Là où c’est compliqué c’est que certaines choses sont difficiles à comprendre sans connaître les auteur-e-s auxquels elle fait référence.

    Sinon, cool pour ce nouveau livre !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par michelle-paris 14 jan 2011 - 15 H 52
    Avatar de michelle-paris

    Ha je pensais être la seule à trouver Butler illisible !

    Excellente initiative que ce bouquin, en tous cas, espérons que d’autres suivront…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Staps 14 jan 2011 - 18 H 40
    Avatar de Staps

    @Kira: Moi je trouve dommage que des idées aussi interessantes soient aussi difficilement accessibles…et du coup souvent mal interpretées!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Staps 14 jan 2011 - 18 H 45
    Avatar de Staps

    By the way, y’a un autre bouquin dans le même “genre” qui vient de sortir “Monique Wittig, le chantier littéraire”

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.