Karim, homo marocain de 25 ans réfugié à Bordeaux, est depuis décembre sous le coup d’un arrêté de reconduite à la frontière, a-t-il déclaré à l’AFP. « Il ne peut pas retourner dans son pays car son père, imam, ne l’acceptera pas et, en raison de son homosexualité, il est passible de trois ans de prison », affirme Maryse Olivier, présidente de l’association Partenia 33 de lutte contre les exclusions, qui le soutient.

Selon l’AFP, Karim s’est rendu au commissariat le 22 décembre pour porter plainte contre son ancien employeur qui aurait profité du fait qu’il n’ait pas de carte de séjour pour l’exploiter. Il a remis son passeport à un policier et est revenu au commissariat le lendemain, pensant qu’il allait être régularisé. Au lieu de ça, le policier lui a remis la décision de reconduite à la frontière. Sur AFP [fr].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!