Parmi les premièr-e-s invité-e-s d’Ellen DeGeneres en ce début d’année, l’un des chouchous de la chronique Terrains de Jeux de Yagg, le rugbyman gallois Gareth Thomas.

Si vous ne pouvez pas lire la vidéo ci-dessus, cliquez sur ‪The Inspiring Gareth Thomas Shares His Story‬

Lors de cet entretien, Gareth explique qu’avant son coming-out, il était devenu très fort pour faire croire qu’il était hétéro, il sortait dans les bars avec se potes, était toujours le premier à chercher la bagarre, à boire le plus… « Je suis allé jusqu’à épouser la femme parfaite pour moi, la meilleure personne de cette planète, raconte-t-il. Je me souviens qu’avant le mariage, (…) je priais pour être hétéro. » Il est resté marié trois ans puis a avoué (dans son cas le terme est approprié) à sa femme qu’il était homo: « Lorsqu’une personne vous dit qu’elle vous aime tous les jours, qu’elle fait tout pour vous comme elle l’a fait pour moi, à un moment il faut leur dire la vérité, leur rendre leur liberté, et c’est ce que j’ai décidé de faire ».

Ellen interroge ensuite Gareth sur les réactions de sa famille: « Pour mes parents, ça a été une sorte de choc, parce que j’avais créé une personne différente de celle qu’ils pensaient que j’étais ». Pendant les trois semaines qui ont suivi son coming-out, ses parents et lui n’ont pas abordé le sujet, mais lorsqu’il est arrivé chez eux trois semaines plus tard, ils ont sorti le Champagne pour fêter le début du reste de sa vie (oui, c’est là que vous sortez vos mouchoirs).

Son entraîneur a été le suivant à apprendre la nouvelle et a prévenu les autres membres de l’équipe, dont le soutien a été immédiat et inconditionnel.

LE COMING-OUT DE SPORTIFS CONNUS PEUT « CHANGER LE MONDE »
Le coming-out de ce garçon est juste tellement parfait qu’on se croirait dans un téléfilm du dimanche après-midi. Et lorsqu’il confirme à Ellen qu’il connaît d’autres sportifs de haut niveau homos mais dans le placard, on se demande pourquoi ils ne suivent pas tous son exemple. Tout le monde n’a pas épousé la femme parfaite, tout le monde n’a pas des parents aimants, mais ils ont Gareth comme ami, ça doit aider, non? Et comme il l’explique, il ne pousse personne hors du placard parce que chacun-e doit aller à son rythme, mais l’influence qu’ont les athlètes de haut niveau sur le reste de la société est telle que pouvoir raconter une histoire aussi positive que la sienne, « ça change le monde ».

LES VACANCES D’ELLEN
Ellen, qui rentrait de deux semaines de congés, a aussi partagé ses photos de famille et ses films de vacances. La façon qu’a l’animatrice de faire entrer l’Amérique dans sa vie privée (une vie privée de lesbienne, ne l’oublions pas) a quelque chose de fascinant. Elle n’est ni dans le droit à la différence ni dans le droit à l’indifférence. Elle est bien au-delà.

Si vous ne pouvez pas lire la vidéo ci-dessus, cliquez sur Ellen’s Holiday Getaway

Si vous ne pouvez pas lire la vidéo ci-dessus, cliquez sur Ellen’s Boat Song

Si vous ne pouvez pas lire la vidéo ci-dessus, cliquez sur Ellen Singing in the Rain

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!