Longtemps absentes des discours et des messages de prévention, les lesbiennes ont pu se croire, à tort, épargnées par les infections sexuellement transmissibles. La réalité est bien différente. Il y aurait quatre fois plus d’IST chez les FSF que chez les femmes hétérosexuelles.

Lire la suite.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!