Selon deux sondages récents, le sénateur ouvertement gay David Norris serait le favori des Irlandais pour succéder à Mary McAleese à la présidence du pays lors de l’élection d’octobre 2011.

C’est une campagne sur Facebook qui a décidé David Norris, qui n’est attaché à aucun parti, à se présenter. « L’un des journaux dominicaux irlandais m’a téléphoné, raconte-t-il au Guardian, et m’a dit: « Savez-vous que près de 1000 personnes demandent sur Facebook à ce que vous vous présentiez à la présidences? ». C’est par Facebook que tout a commencé, absolument. Je pense qu’il est très important d’utiliser la technologie moderne. Cela a aidé le Président Obama à se faire élire. »

The Guardian souligne que la fonction de président-e est plus symbolique que porteuse d’un pouvoir réel mais estime néanmoins que l’élection d’un homme ouvertement gay à la tête de ce qui a longtemps été considéré comme l’un des pays les plus catholique d’Europe serait le signe d’un changement stupéfiant.

Et selon David Norris, son homosexualité ne serait pas un obstacle: « La question ne se pose pas pour le peuple irlandais. (…) Je viens de participer à une grande émission de radio à Dublin, et le journaliste m’a posé la question, et les auditeurs ont appelé pour lui dire de passer à autre chose, que ça n’avait pas d’importance, qu’ils voulaient quelqu’un avec une vision, quelqu’un d’indépendant. La seule personne qui a dit qu’elle ne voterait pas pour moi était un homo. Il a appelé pour dire que c’était formidable qu’un gay se présente, mais que j’étais bien trop à gauche pour lui ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!