« L’identité de genre nous appartient, notre liberté de choix ne se négocie pas ! » C’est le mot d’ordre de la 14ème marche Existrans, qui a lieu cet après midi à Paris.
L’année 2010 a vu plusieurs avancées en matière de droits des personnes trans’. Mais les associations restent vigilantes quand à l’application concrète des mesures promises par le ministère de la Santé et par celui de la Justice. dans une tribune publiée hier sur Yagg (« Il reste tant à faire »), Sophie Lichten, vice-présidente du Comité Idaho, rappelait les principales revendications du mouvement trans’: « Nous devons continuer à défendre nos droits: changer d’état civil de manière simplifiée, faire reconnaître la transphobie par la loi et les violences transphobes en tant que caractère aggravant en justice, faire valoir notre droit à la santé ».
Une trentaine d’associations appellent à manifester. Avec cette année, l’accent mis sur la campagne internationale Stop Trans Pathologization 2012 (STP 2012)* qui a pour but de promouvoir une dépathologisation de la transidentité dans le manuel américain de référence pour les psychiatres du monde entier.

14ème marche Existrans, 14 heures, métro Barbès-Rochechouart, défilé jusqu’à l’Hôtel de ville.

Retrouvez sur Yagg TV notre reportage sur l’Existrans 2009.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!