Dans un message envoyé à Yagg par Jérôme Martin, co-trésorier, Act Up-Paris a officiellement réagi à la démission de Stéphane Vambre de son poste de co-président de l’association.

Nous publions cette réaction in-extenso: « Stéphane Vambre a annoncé sa démission de la co-présidence d’Act Up-Paris le 16 septembre en Réunion Hebdomadaire. Sa démission a été suivie de deux discussions en réunion hebdomadaire d’Act Up-Paris, instance souveraine de l’association.

Lors de ces réunions, les militantEs n’ont, en aucun cas, remis en cause l’action du CA [Conseil d’administration, ndlr] actuel. Elles ont été l’occasion de nous replonger dans les urgences. Dans le cadre de sa lutte acharnée contre le sida, Act Up-Paris doit faire face à un Fonds mondial sous-financé, au démantèlement du titre de séjours pour soins et de l’AME [Aide Médicale d’État, ndlr], à du lobby décisif sur l’ARS [Agence régionale de santé, ndlr] suite à notre retrait de l’organisation des États Généraux du VIH, à des échéances essentielles pour faire sortir Éric un coinfecté VIH/VHC, en train de mourir en prison, au « fuitage » du plan national de lutte contre le VIH, au refus du gouvernement d’expérimenter les salles de consommation de drogues à moindre risque, à des laboratoires pharmaceutiques qui développent de nouvelles molécules pour les hépatites mais laissent les co-infectéEs VIH/VHC sur le carreau, à la signature des accords ACTA ou d’accords de libre-échange par l’Europe qui vont bloquer les génériques, à l’organisation du premier décembre, etc.

Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser de côté ces priorités, surtout au regard d’un contexte politique catastrophique. Nous incitons les médias qui s’intéressent aux activités d’Act Up-Paris et au combat contre le sida, à s’emparer de nos communiqués et actions autour de toutes ces questions. Nous invitons, dans la même dynamique, tous ceux et celles qui souhaitent mettre un terme à l’épidémie de sida à nous rejoindre. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!