Oh la la, t’as vu? James Franco fait le quzz! (queer+buzz=quzz. Non?). L’acteur américain pose en couv’ du nouveau Candy, mais pas exactement selon les critères de sex-symbol alpha-mâle auxquels on peut s’attendre… Le cover-boy, méconnaissable, s’affiche en sublime cover girl!

SHOOTÉ PAR TERRY RICHARDSON
Pour le deuxième numéro de Candy (voir le teaser vidéo, plus bas), magazine de mode espagnol spécialisé hommes féminins et femmes ex-hommes (androgynes, travestis, transgenres, etc.), James Franco s’est laissé photographier par (et avec) Terry Richardson, le snap-shooter tendance ami des stars.

Et quand le beau James joue le jeu du travelotage, il ne fait pas genre, il y va franco (facile, je sais…). Make-up flashy, blazer du soir noir, breloques dorées, cheveux laqués plaqués, main gantée tenant une cigarette parfumée désir, bouche rouge carmen qui en veut et regard incandescent. Et le résultat est limite indécent, tellement, même en femme, James Franco est bonne. Une série de photos (à voir ci-dessous) dans le pur style Richardsonien: instantané, provoc et au glam décalé.  La photo où James pose en jean/tee-shirt de base, à la limite du no-look, mais en arborant le plus beau make-up de pouf, en fait notamment une bombasse sans nom. La classe, quoi!

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Candy 2



James Franco n’est pas gay mais il est très très friendly. Après avoir brillé dans le rôle de l’amant de l’activiste gay Harvey Milk dans le Milk de Gus Van Sant, Franco joue à nouveau un homo militant en incarnant Allen Ginsberg, le poète pédé controversé de la Beat Generation, dans Howl qui sort prochainement. Ce shooting pour Candy arrive donc comme une jolie cerise sur le gayteau de la bomba hollywoodiana qui, bien qu’hétéro, peut être fier de son nouveau statut d’icône queer!

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.