C’est lundi, le 11 octobre, que Nessma saura si la préfecture de Metz accepte d’instruire sa demande d’asile en France ou si elle doit se rendre en Italie, pays par lequel elle est arrivée en France (lire Mobilisation: Nessma, lesbienne libyenne, demande l’asile en France.

Plus de 100 organisations (dont Yagg), LGBT ou non, ont signé la pétition demandant aux autorités françaises de laisser Nessma rester en France, où elle est entourée et soutenue. Près de 1500 signataires individuel-le-s ont également apporté leur soutien à Nessma, ainsi que plusieurs élu-e-s, de Daniel Raoul, sénateur du Maine-et-Loire, à Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, qui vient d’envoyer une lettre au préfet de Moselle, Bernard Niquet.

Pour signer la pétition, cliquez sur Nessma, réfugiée libyenne lesbienne, doit rester en France!

D’autre part, un rassemblement de soutien est organisé devant la préfecture de Metz lundi à 13h30. Toutes les infos sont sur Facebook.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.