La Sexion d’Assaut commence à faire les frais de ses déclarations homophobes (Lire Une interview homophobe de Sexion d’Assaut secoue le net). Deux concerts ont à ce jour été annulés. Le premier devait se tenir à Angers le 13 octobre, au Chabada. La direction de la scène des musiques actuelles d’Angers a jugé les propos du collectif contraire « aux valeur qu’elle défend », selon l’association locale Quazar, qui déclare « saluer la décision ».

A Saint-Etienne, les organisateurs du Fil, où était programmé un concert le 16 octobre ont lancé un ultimatum à la Sexion d’Assaut, rapporte Le Progrès: « organiser une rencontre publique avec des associations socioculturelles stéphanoises, des membres d’associations de lutte contre l’homophobie, afin de prendre conscience de leur erreur ; se fendre d’excuses avant leur concert ; enfin, se soumettre à un enregistrement de ce même concert, pour que d’éventuels dérapages soient conservés et enfin reverser leurs propres salaires au profit d’actions contre l’homophobie». Les rappeurs ont refusé la dernière condition. Le concert a donc été annulé.

La tournée du groupe comprend une quinzaine de dates, dont une au Zénith de Paris le 5 novembre prochain. A Strasbourg notamment, la Ligue des droits de l’homme s’est mobilisée. Un de ses représentants a répondu à un de nos blogueurs: lire La LDH se mobilise contre la venue de «Sexion d’Assaut» à Strasbourg.