L’acteur Tony Curtis est mort hier, mercredi 29 septembre, à Las Vegas. Il avait 85 ans. Sa fille, Jamie Lee Curtis, a confirmé sa disparition, sans donner plus de détails.

Tony Curtis, au physique avantageux, était une légende à Hollywood. Il avait tourné dans 140 films et l’on se souvient surtout de son rôle de travesti dans le drôlissime Certains l’aiment chaud, où il donnait la réplique à Marilyn Monroe. C’est d’ailleurs le tournage de ce film culte qui occupe une grande part de sa biographie, sortie en France l’année dernière (lire Tony Curtis nous entraîne, 50 ans après, sur le tournage de « Certains l’aiment chaud »).

On se souvient également de la scène homosexuelle du Spartacus (1960) de Stanley Kubrick, où Laurence Olivier essaie de convaincre son esclave, joué par Curtis, de « goûter aux huitres ET aux escargots ». Tony Curtis n’avait d’ailleurs pas trop de problème par rapport à l’homosexualité: il apparaît dans The Celluloid Closet, un documentaire de 1995 qui explore l’homosexualité au cinéma.

Né Bernie Schwartz, il déclarait au Monde en 2005 avoir souffert de l’antisémitisme: « Toute ma vie, je me suis fait traiter de sale juif, incrédule,  dans les rues de New York et sur des plateaux de cinéma. Par des techniciens, mes partenaires ou les figurants… Encore aujourd’hui, j’ai du mal à comprendre ».

Sa dernière apparition sur le petit écran remonte à 2005, dans le double épisode des Experts, réalisé par Quentin Tarrantino.

http://www.youtube.com/watch?v=k812fxnpLAM

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur  Jack Lemmon and Tony Curtis

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.