Nessma, cette lesbienne libyenne dont Yagg vous a présenté le témoignage (à lire de toute urgence si ce n’est déjà fait), était convoquée vendredi 24 septembre à la préfecture de Moselle, pour la 7e fois depuis qu’elle a voulu déposer sa demande d’asile en février dernier.

Pour la première fois, elle a dû se présenter devant la direction du bureau des étrangers. Elle s’y est rendue accompagnée d’une délégation de son comité de soutien, qui indique, dans un communiqué, que « les membres de la délégation en ont appelé à l’humanité du préfet pour qu’il autorise, comme il en a le droit, l’instruction en France de la demande d’asile de Nessma ».

En effet, parce qu’elle est arrivée en France via l’Italie, il revient, normalement, à l’Italie de décider de son sort. Mais le préfet de Moselle a la possibilité d’opposer la clause de souveraineté au règlement Dublin II, et donc de décider d’instruire la demande en France, où Nessma est soutenue et entourée, alors qu’elle n’a personne en Italie, à l’exception d’un membre de sa famille dont elle craint qu’il la renvoie en Libye. D’autre part, comme Nessma l’a raconté à Yagg, la Libye et l’Italie ont des relations privilégiées, et sa demande d’asile pourrait ne pas être prise suffisamment au sérieux.

« Nessma est re-convoquée le 11 octobre, précise le communiqué du comité de soutien. Si le préfet n’accède pas à sa requête, le bureau des étrangers lui notifiera sa réadmission en Italie… Il est impératif de renforcer la mobilisation! ».

Pour apporter votre soutien à Nessma, signez la pétition pour qu’elle reste en France, faites-la circuler, sollicitez les associations dont vous êtes membre (qui peuvent la signer en envoyant un mail à scumlambda@no-log.org avec le nom exact de l’organisation, la localité et éventuellement le site web), mobilisez vos élu-e-s.

À ce jour, plus de 50 organisations (dont Yagg) et près de 600 personnes sont signataires, dont plusieurs élu-e-s: Daniel Raoul, sénateur du Maine-et-Loire, Patrick Artz, conseiller municipal d’Hérouville, Nadine Mouzard, conseillère municipale de Sarreguemines…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.