Les concerts en France des chanteurs de reggae Vybz Kartel et Sizzla posent à nouveau problème en raison des paroles homophobes de certaines de leurs chansons et une nouvelle mobilisation est mise en place pour leur annulation.

Alors que Vybz Kartel doit se produire le 26 septembre prochain à l’Élysée Montmartre, les élu-e-s socialistes et apparenté-e-s du XVIIIe arrondissement de Paris ont adopté à l’unanimité, à l’initiative de Ian Brossat, président du Groupe communiste et élus du Parti de gauche au Conseil de Paris, un vœu par lequel ils demandent au Préfet de Police « d’envisager les risques de trouble à l’ordre public que peut provoquer ce genre de concert, de prendre tous les moyens que le Droit lui donne pour les empêcher, et de saisir le procureur de la République pour déterminer si les textes de ce chanteur sont passibles des sanctions prévues par l’article R625-7 du code pénal« . « L’une [des chansons] proclame que les gays et les lesbiennes doivent être assassinés », précise le texte.

Après l’annulation des concerts de Sizzla à Palavas-les-flots puis à l’Élysée Montmartre à Paris, Tjenbé Rèd, l’association afro-caribéenne de lutte contre les racismes, les homophobies & le sida, se mobilise une nouvelle fois pour l’annulation d’un concert de Sizzla, programmé à Montpellier au Festi Plaisir, demain soir, jeudi 23 septembre. Dans un communiqué, l’association se réjouit également de l’engagement de Michel Passet, deuxième adjoint au maire de Montpellier et secrétaire départemental du PCF dans l’Hérault, contre la « murder music ». « En 2008, vous aviez demandé l’interdiction pour ce chanteur de se produire dans la ville de Montpellier auprès de Monsieur le Préfet, écrivait Michel Passet le 20 septembre dernier dans une lettre à Hélène Mandroux, maire PS de Montpellier. « Je sollicite votre intervention afin que, comme en 2008, un espace culturel de la ville ne puisse participer à la banalisation de la violence contre les homosexuels en programmant un chanteur qui appelle explicitement à leur assassinat. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.