Libération publie aujourd’hui en dernière page un portrait de François Sagat qui laisse un peu perplexe. Les fans de la star du porno gay seront sans doute ravi-e-s qu’un tel hommage soit rendu à leur idole, mais le fond de l’article risque fort de les faire déchanter.

C’est bien sûr à l’occasion de la sortie d’Homme au bain, le film de Christophe Honoré (en salles demain) qu’est publié le portrait. Mais Libération reste en surface, et les quelques citations de l’acteur font craindre qu’il ait perdu son cerveau lors du passage du porno au film d’auteur. Un exemple: « Je ne lis pas les journaux, mais ma sœur Caroline qui est bibliothécaire m’a dit que Libération, c’est bien ».

Yagg a souvent écrit sur François Sagat, et pas seulement sur sa capacité à mettre une capote d’un coup de baguette magique. François Sagat a de l’humour (sa sœur le dit dans le portrait, d’ailleurs, et on est presque soulagé que quelqu’un le précise), il le montre régulièrement dans ses vidéos déjantées, comme lorsqu’il parodie Prête à tout ou se prend pour un chat. Une telle capacité à l’autodérision implique une certaine intelligence, que Libération, qui s’intéresse plus à son enfance et aux changements de son corps, n’a visiblement pas ressentie. Dommage.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!

Cet article vous a intéressé-e? Partagez-le grâce aux boutons ci-dessous.