Nicolas Sarkozy vient de déclarer, lors du sommet de l’ONU sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement à New York, que la contribution de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme augmenterait de 20% pour les trois prochaines années. Quelques heures auparavant, plus d’une centaine de manifestants des associations Aides, Sidaction, Solidarité Sida, Act Up Paris et Coalition Plus s’étaient réunis devant l’Assemblée nationale pour une action coup de poing. L’objectif était de montrer que la France n’aide pas assez financièrement la recherche dans la lutte contre le sida.

« IL FAUT PLUS D’ARGENT »
Dans un communiqué, Aides et Act Up-Paris indiquent qu' »afin de continuer les progrès accomplis ces 10 dernières années et de tenir leurs engagements internationaux, les pays riches sont censés doubler leur contribution au Fonds mondial. Pour la France, cela implique de passer de 900 millions à 1,8 milliard d’euros, sur 3 ans (soit 600 millions/an) ».

« Nous avons travaillé ces derniers mois avec les équipes du président de la République pour essayer de le convaincre de mobiliser les ressources nécessaires, explique à Yagg Emmanuel Trenado, secrétaire permanent de Coalition Plus. Nous sommes là pour dire que nous pensons qu’investir dans la lutte contre le sida au niveau international c’est important, vital et c’est une condition indispensable pour un monde sans sida. »

« Les cinq associations ont décidé de marquer le début du sommet des Objectifs du millénaire pour le développement par cette manifestation, devant l’Assemblée nationale qui va voter le budget qui ne contiendra pas assez d’argent pour pouvoir soigner tous les malades du sida dans le monde, déclare à Yagg Éric Fleutelot, directeur général adjoint de Sidaction. Aujourd’hui, un tiers des malades a accès au traitement. Imaginez que dans votre famille, vous ne puissiez traiter qu’un malade sur trois. Imaginez que vous deviez faire un choix parmi vos enfants, parmi vos frères et soeurs. C’est absolument insoutenable ce que nous sommes en train de vivre dans les pays en développement aujourd’hui! Il faut que cela cesse, il faut que tout le monde puisse avoir accès aux traitements et pour cela il faut plus d’argent! ».

1,8 MILLIARD D’EUROS
Les membres des associations ont installé un ballon représentant une gélule rouge et blanche de 10 mètres de long sur laquelle il était inscrit « Stop sida ». Les militants ont ensuite déployé une banderole avec l’inscription « Sida: le compte n’y est pas » puis ont alterné sit-in, die-in et marches en cercle tout en brandissant des pancartes et prononçant des slogans tels que « Le Sud compte ses morts, la France compte ses sous » et « 30 millions de morts, combien de morts encore ». Une  mise en scène a également montré un faux Nicolas Sarkozy remettant un chèque d’1,8 milliard d’euros de contribution, somme nécessaire, selon les associations présentes, pour lutter contre le virus, soit plus du double de ce qu’a proposé le président de la République aujourd’hui à New York.

Les forces de l’ordre sont rapidement apparues et ont encerclé les manifestants dans l’attente d’une décision du Préfet. Finalement, il n’y aura eu aucune arrestation mais une dispersion par groupe de 10 personnes toutes les trois minutes.

Pour voir les photos de l’action, rendez-vous page suivante.

Photos Esther Trousset pour Yagg