Visiblement, Frédéric Coquet, le président du FC Chooz, est plus qu’agacé par l’affaire Lemaire. « Cela fait une semaine qu’on m’insulte, que des gens m’appellent pour critiquer le club, aurait-il déclaré selon L’Union [fr]. C’est pénible pour moi, ma famille et mon entreprise. Je n’en peux plus, je vais finir par craquer, par prendre un fusil et en tuer quatre ou cinq ! Tout ça c’est de la masturbation mentale. Yoann est un abruti, un Pinocchio mythomane et manipulateur. On aimerait bien qu’il porte plainte, car au moins on pourrait enfin se défendre ».

Cette plainte, Frédéric Coquet l’attend: « Qu’il porte plainte, mais il a peur parce qu’il y aura une enquête et cela fera ressortir des casseroles, explique-t-il, cité par L’Équipe.fr [fr]. On ne peut pas sans cesse dénigrer son environnement et être surpris d’en être exclu. Cela fait deux ans qu’il tire à boulets rouges sur Chooz. Il dit que le club est homophobe et tout le monde l’écoute, même au ministère. Tous les articles sont à charge. Je ne supporte pas le raccourci entre l’exclusion [de Lemaire] et l’homophobie ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!